RENDRE AUX PLUS JEUNES CE QUE L'ASCENSEUR SOCIAL VOUS A DONNÉ, VOILÀ QUI N'EST PAS BANAL EN HAÏTI.
C'EST CE QU'ON FAIT QUELQUES JEUNES ARTISTES ORIGINAIRES DE MARTISSANT.

L'HOMME QUI A VU L'HOMME...

Quand en 2015 nous cherchions un accueil de nuit pour nos visiteurs, c'est l'association "L'ile aux enfants d'Haïti" qui nous a dirigé vers l'association "Haïti Chéri" qui soutient l'association haïtienne "Case Haïti" qui avait ouvert un centre d'accueil à Martissant, dans la banlieue ouest de Port-au-Prince.

UNE SURVIE DIFFICILE

Vivre à Martissant c'est côtoyer la violence, toutes sortes de trafics et la faim.
Frantz, Papouche, Billy et quelques autres ont passé leur enfance à Martissant. Ils sont aujourd'hui peintres, musiciens ou comédiens et ne veulent pas que les plus jeunes soient entraînés dans la spirale infernale du quartier.

L'OASIS DU SAMEDI

Ils ont créé Case Haïti, une maison qui ouvre ses portes le samedi à une quarantaine de gamins qui pourront s'exprimer dans diverses activités et recevront un bon repas du midi.
En 2015 et 2016, l'Assemblé Générale de Nou Kapab a décidé d'aider Case Haïti à financer ses activités.

En 2016, Nou Kapab est retourné à Case Haïti. La journé du samedi s'est déroulée au milieu d'une quarantaine de gamins débordant d'énergie.
JE VEUX AIDER LES PROJETS SOUTENUS PAR NOU KAPAB !