SUIVI DU PROJET
15 Mai 2016  -  Retour en France

Nous quittons l'ile à Vache après un séjour de plus de quatre mois.

Lecteur de DVD et vidéoprojecteur sont emballés pour assurer leur protection pendant notre absence.

Nous reviendrons l'an prochain avec de nouveaux films. Peut-être pourrons-nous alors assurer deux séances par semaine comme les habitants de Kakok nous le demandent.

Janvier - Mai 2016  -  Séances hebdomadaires à Kakok !

Le cinéma du samedi soir va devenir une habitude : en utilisant les DVD que nous avons apportés de France dans nos valises ou les films enregistrés sur notre ordinateur, le groupe électrogène ou les batteries permettront d'assurer une séance hebdomadaire dans une ambiance joyeuse.

Le public atteindra vite une soixantaine de personnes et les enfants bénéficieront de quelques séances l'après-midi.

 
 

Janvier 2016  -  Nouvel aménagement de l'espace de projection

A notre arrivée sur l'ile à Vache, nous découvrons que JeanJean et Rose Mina ont modifié les lieux : l'ancienne cuisine où se déroulaient les séances de cinéma a été déménagée et la salle de restaurant est désormais carrelée. C'est dans cette pièce qu'auront lieu les projections.

Le nouveau vidéoprojecteur va remplacer le téléviseur dont la réparation a été définitivement abandonnée... mais il va falloir trouver un écran : le mur de la salle peint en blanc fera l'affaire.

Nous devons vite acquérir des bâches pour obscurcir la salle en cas de séances de jour.

  

13 Septembre 2015  -  Assemblée Générale de Nou Kapab

Le téléviseur est en panne depuis le mois de juillet 2015.

L'Assemblée Générale ne veut pas abandonner le projet malgré les difficultés rencontrées. Il est décidé de faire l'acquisition d'un vidéoprojecteur qui permettra de projeter des films aussi bien à partir d'un lecteur de DVD que d'un ordinateur.

Répondant à notre appel, une entreprise de formation nous offre un appareil répondant à nos besoins.

Janvier - Avril 2015  -  Les projections redémarrent... provisoirement

Nous arrivons avec un lecteur de DVD neuf qui nous a été offert en France et qui peut donc permettre de projeter des films francophones compréhensibles par tout le monde sur l'ile à Vache.

Avec le lecteur de DVD nous apportons aussi un petit stock de DVD qui permet de renouveler l'offre !

Quelques mois après notre retour en France nous apprendrons que le téléviseur est en panne !

Janvier 2015  -  Problèmes rencontrés

A notre arrivée sur l'ile à Vache le Café-Ciné peine à fonctionner en autonomie :

Les films sont projetés à partir d'un lecteur DVD acquis en Haïti et verrouillé pour lire uniquement les DVD issus du continent américain (zone 1), c'est-à-dire des films en anglais !

Seuls les DVD haïtiens, piratés et achetés dans la rue à la ville des Cayes peuvent être projetés, le stock est très limité et les spectateurs se lassent vite de revoir plusieurs fois les mêmes films.
15 mars 2014  -  Projection publique

Nous quittons l'île à Vache au petit matin et la première projection publique aura lieu dans la soirée.

Le lendemain et par téléphone depuis Port-au-Prince nous joindrons JeanJean qui nous apprendra que cette première séance a réuni 25 spectateurs !

8 mars 2014  -  Premiers essais

Les essais sont attentivement suivis par les gamins du coin qui n'en ratent pas une bouchée.

Savez-vous qu'un DVD acheté en Europe ne peut fonctionner que sur un lecteur de DVD acheté en Europe ?
En divisant la planète en 5 zones de distribution/diffusion, les producteurs espèrent ainsi que leurs DVD ne circuleront pas à travers le monde de façon illicite...

Nos DVD français ne passeront pas sur le lecteur du Kaliko-Club, pas plus que tous ceux que les touristes des bateaux en escales offrent au Café-Ciné.

Pour l'année prochaine, nous envisageons donc d'acquérir un lecteur européen (zone 2) et un lecteur américain (zone 1) capables de lire des DVD récents. Toutes les propositions généreuses dans ce sens seront évidemment les bienvenues...

Février 2014  -  Une installation laborieuse

Sur l'île à Vache les choses sont parfois assez compliquées...

Avant de se lancer dans une telle opération, il faut d'abord sillonner la ville des Cayes pendant plusieurs jours pour dénicher les meilleurs prix (qui peuvent varier du simple au double pour le même produit).
Il nous faut assurer le transport en chaloupe tout en sécurisant le matériel, ce qui nécessite d'affrêter tout spécialement une embarcation.
Une fois le système en place, si tout se passe bien dès le début il faut s'estimer très chanceux. Dans notre cas, l'inverter tout neuf ne fonctionnait pas et il a fallu pas moins de trois expéditions supplémentaires à la ville des Cayes pour réussir à le faire changer.

Nous n'avons pu faire les essais que le 8 mars alors que nous devions quitter les lieux une semaine plus tard !

27 janvier 2014  -  Le point un an après

A notre retour en Haïti nous constatons qu'une nouvelle fois le cinéma tourne au ralenti : les ressources générées par les entrées sont trop faibles pour renouveler suffisamment le stock de DVD.

Deux possibilités s'offrent à nous :
  - Augmenter le droit d'entrée (actuellement de 10 gourdes = 20 centimes d'enro environ).
  - Diminuer les frais de fonctionnement (actuellement l'électricité est produite par le groupe électrogène).

Nous choisissons de ne pas augmenter le prix des places et d'installer un panneau solaire comme nous l'avions déjà envisagé il y a deux ans.

16 avril 2013  -  Un mail du Kaliko

Nou Kapab reçoit le mail suivant envoyé par le Kaliko :

"Depuis que vous êtes partis beaucoup de personnes sont venues partout du village pour regarder...".

10 février 2013  -  Encore une première séance

Le groupe électrogène et le téléviseur fonctionnent enfin. Le café-ciné va pouvoir redémarrer.

Un peu plus de vingt spectateurs vont assister à la séance inaugurale gratuite. Si la fréquentation reste à ce niveau, le prix des places, fixé à 10 gourdes (environ 20 cts d'euro) permettra de compenser les dépenses de carburant...

17 janvier 2013  -  Livraison du groupe électrogène

Après sa traversée de la Caraïbe le groupe électrogène arrive à bon port et peut être livré à ses destinataires.

Une nouvelle réunion entre Nou Kapab et Kaliko Club permettra de mettre au point les dernières modalités de déroulement de séances.

Le téléviseur est ressorti de ses cartons, le matériel est essayé et quelques DVD sont achetés : la première séance va pouvoir se tenir.

30 Novembre 2012  -  Acquisition d'un groupe électrogène en Martinique

L'équipe de Nou Kapab est en Martinique et prépare le départ pour Haïti.

Grâce à la participation de deux associations sportives de Rivière-Pilote nous pouvons acquérir un groupe électrogène neuf qui sera embarqué pour l'ile à Vache.

Merci à eux :
  - Club des Arts Martiaux de Rivière-Pilote (www.camrivierepilote.fr/).
  - Centre Nautique de Rivière-Pilote.

11 juillet 2012  -  Panne du groupe électrogène et arrêt des séances

Nous recevons un mail de JeanJean : "Tout le monde va bien ici, sauf que nous avons un problème avec la génératrice et on ne peut pas faire le cinéma".

C'est une grosse déception pour tout le monde en France et en Haïti. On ne peut pas agir efficacement à distance, il faudra attendre notre retour sur l'ile à Vache en janvier prochain.

26 mars 2012  -  Réparation du téléviseur et premières séances

Après réparation du téléviseur, Jérôme et Édouard se retrouvent à Port au Prince pour le récupérer.
Les rues de la capitale sont encore le théatre de violences et nos amis sont témoins d'une poursuite avce coups de feu : ils en sortiront fortement choqués.

La première séance pourra enfin se dérouler le dernier jour de mars devant une vingtaine de spectateurs.

Février 2012  -  Arrivée... et panne du téléviseur

Faute de trouver à la ville des Cayes un modèle correspondant aux besoins et au budget du projet, le Kaliko Club se déplace à Port au Prince et revient avec le poste tant convoité.

Le groupe électrogène de JeanJean permet de faire les premiers essais : on se rend compte très vite qu'un mauvais réglage va obliger à retourner au fournisseur

Février 2012  -  Aménagement du local ciné

Retrouvailles et réunion entre Kaliko Club et Nou Kapab.

Le local prévu ne peut accueillir le poste de TV dans son état actuel, Kaliko Club engage les travaux d'aménagement :
   - Ajout d'une rangée de tôles sur la toiture.
   - Réhaussement d'un mur en parpaings.
   - Fabrication d'une porte.

7 novembre 2011  -  Création de l'association Nou Kapab

Dans la dynamique du projet de Café-Ciné, les statuts de l'association Nou Kapab sont déposés en Sous-préfecture de St-Nazaire.

Parution au J.O. le 19 novembre.

Été 2011  -  Création du "Kaliko Club"

Le projet prend forme et s'organise autour d'un comité : JeanJean, Jérôme et Édouard forment le "Kaliko Club" qui sera le noyau autour duquel se développera le projet.

Février 2011  -  Naissance du projet

A Kakok les loisirs manquent : faute d'électricité il n'y a ni télévision ni cinéma. De nombreuses demandes individuelles s'expriment.

JeanJean propose un local dans son "Kaliko Bar" pour accueillir des séances de cinéma et de télévision.

  

JE VEUX AIDER LES PROJETS SOUTENUS PAR NOU KAPAB !