SUIVI DU PROJET
24 avril 2017  -  Retour en France et bilan financier

Retour en France : c'est l'heure des bilans.

Nous ne pouvons partager toutes les images et émotions accumulées pendant ce séjour en Haïti. Par contre, nous avions promis d'afficher notre bilan financier, c'est chose faite dans les lignes qui suivent :

C'est la somme de 4 998,64 € qui a été recueillie avant notre départ.

Les dépenses se répartissent ainsi (calculs effectués sur une base de 0,93 € pour 1 $ US et 1,44 € pour 100 Gourdes haïtiennes) :

    - École du Village = 2074,80 €

    - Filet et nasses pour APEDI = 1010,10 €

    - Participation à l'achat du bwa fouye = 108,00 €

    - Achat des glacières = 279,00 €


Soit un total de dépenses de 3 471,90 €

Cette action étant appelée à se prolonger l'année prochaine (voir projet "Les marchandes de l'APEDI"), la somme restante de 1526,74 € sera affectée à la mise en œuvre de la réfrigération des poissons.

Février à Avril 2017  -  Les actions engagées suite au passage de Matthew

Avec l'École du Village :
- Nous confirmons notre participation à la construction d'une bibliothèque en dur et protégée des intempéries. Les ouvrages de cette nouvelle bibliothèque seront fournis par des associations amies. Les sommes recueillies par les enfants de l'école Ste-Bernadette de St-Michel-Chef-Chef seront affectées à cette construction.
- Après bien des efforts, nous réalisons une connexion Skype entre une classe de l'école Ste-Bernadette et une classe de l'école du Village.
- Nous préparons une vidéo qui sera diffusée via le net sur les activité de l'École du Village.

Avec les pêcheurs de l'APEDI :
- Nous finançons la fabrication d'un filet qui sera mis à la disposition des pêcheurs de l'association. Alors que l'usage local est de partager 50/50 les recettes d'une pêche pratiquée dans ces conditions, l'APEDI ne prendra que 40% des recettes effectuées par les emprunteurs.
- Nous finançons l'acquisition de 36 nasses qui seront revendues aux pêcheurs de l'association avec une plus-value de 20% qui servira à acquérir de nouvelles nasses qui seront revendues, etc, etc.

- Nous finançons l'acquisition de 3 glacières qui participeront à la conservation des poissons avant leur revente à la ville des Cayes. Nous prévoyons de prolonger cette action l'année prochaine (voir projet "Les marchandes de l'APEDI").
- Nous participons au financement d'un grand "bwa fouye" (= une pirogue) mieux adaptée à l'utilisation du filet que les bateaux-planches locaux. Le financement est monté comme suit : 40% en autofinancement de l'APEDI, 40% en don de Nou Kapab et 20% en prêt de Nou Kapab, l'objectif étant d'atteindre progressivement un autofinancemnt de l'APEDI.

  

Voir les images de ces opérations dans la rubrique "ALBUM PHOTOS" de cette action.

14 février 2017  -  Le point avec "l'École du Village" à Torbeck

Notre première rencontre avec Myriam et René remonte à 1999 sur l'ile à Vache ! Depuis, René a installé sa menuiserie à Torbeck et Myriam a ouvert une école sur le terrain voisin. Nous les avions revus l'année dernière dans l'école et nous savions qu'ls avaient subi de gros dégâts pendant le passage de Matthew :
- Sur quatre bâtiments que compte l'école, un seul a pu conserver quelques tôles sur son toît.
- Tout le matériel électrique (projecteur, lecteur CD-DVD, ordinateur, ...) a été détruit.
- Tous les ouvrages et cahiers de la bibliothèque ont été inondés et sont perdus.

Grâce au soutien de plusieurs associations amies, les toitures ont vite été réparées et l'école a pu reprendre très vite après le passage du cyclone mais Myriam bat la campagne pour réunir des fonds pour construire un nouveau bâtiment "en dur" et pouvant résister aux agressions des cyclones.

5 février 2017  -  Le point avec les pêcheurs de l'APEDI

Après plusieurs entretiens téléphoniques, nous retrouvons Pascal, président de l'APEDI.

Le bilan du passage de Matthew est clair :
- De nombreux bateaux ont été détruits ou endommagés. Le bateau de l'APEDI avait été mis à l'abri dans la mangrove pendant le cyclone et n'a donc pas subi de dommages. Il est maintenant loué à un pêcheur.
- Les filets de pêche eux aussi ont été détruits ou endommagés. Depuis le cyclone, les pêcheurs sont très occupés à réparer ces matériels.
- Pratiquement toutes les nasses sont hors d'usage ou perdues.

22 janvier 2017  -  Arrivée sur l'ile à Vache et premiers constats

Après 8 mois d'absence, nous retrouvons l'ile à Vache.

Avant même d'atteindre le rivage, les toits de tôles nouvellement réparés nous renvoient la lumière du soleil un peu partout sur les pentes des mornes. Ces multiples éclats sont là pour nous confirmer que, dans l'urgence d'après cyclone, de grosses ONG ont assuré l'approvisionnement et la distribution de tôles neuves.

Nous découvrirons vite que toutes les maisons n'ont pas pu être réparées. Leurs habitants ont dû trouver refuge chez des proches sur l'ile ou à la ville des Cayes.

Quant à la végétation, les arbres qui ont résisté ont pratiquement tous perdu de nombreuses branches qui recouvrent le sol. Par contre, les feuilles repoussent et les premiers bourgeons se développent déjà. Cette année, la récolte des fruits sera mince.

Dans les jardins, tout a été détruit mais la sécheresse qui sévit depuis le passage de Matthew rend tout travail de la terre impossible. Alors que des aides en semences ont été distribuées par des ONG, ici tout le monde attend avec impatience les premières pluies de février.

Par contre, nos premiers entretiens avec les pêcheurs nous confirment que leurs pertes en matériel ont été considérables et qu'aucune aide ne leur est parvenue à ce jour.

15 janvier 2017  -  Arrivée en Haïti

Nous atterrissons à Port-au-Prince où, comme tous les ans, nous séjournerons une semaine au Centre Pédagogique Ayiti Éducation avant de gagner l'ile à Vache.

31 décembre 2016  -  Premier bilan avant le départ pour Haïti

Nous nous sommes engagés à communiquer le résultat de l'opération avant la fin de l'année : c'est la somme de 4 998,64 € qui a été recueillie à ce jour !

Merci à vous tous d'avoir participé à cet élan de solidarité ou de l'avoir relayé auprès de vos associations.
Merci aux artistes qui ont passé deux jours dans le froid pour vendre leurs tableaux.
Un grand merci aux enfants : ceux de l'École Ste-Bernadette de St-Michel-Chef-Chef qui ont littéralement mouillé leur chemise ou ce petit garçon qui a cassé sa tirelire pour partager avec d'autres enfants inconnus.

Dans deux semaines nous serons sur place pour une durée de 3 mois ½ et nous aurons le temps de répartir vos dons seloin les besoins précis. L'accès à internet étant ce qu'il est sur l'ile à Vache, nous ne pouvons pas vous promettre de vous rendre compte régulièrement de nos actions mais nous vous donnons rendez-vous à notre retour à la fin du mois d'avril.

10 octobre 2016  -  Lancement de l'urgence "Ouragan Matthew"

L'association NOU KAPAB choisit d'agir sur la durée en s'engageant dans la reconstruction des outils de pêche et dans le reboisement des arbres fruitiers.

La phase de recherche des fonds est ouverte jusqu'à la fin de l'année. Les sommes recueillies seront annoncée sur cette page.

JE VEUX AIDER LES PROJETS SOUTENUS PAR NOU KAPAB !